Le point de vue de départ de l’architecte

Home » Le Projet » Le point de vue de...
2013-04-06 16.25.14

Suite à la déconvenue du projet d’achat du premier bien, Marion et Thibault m’ont fait part de leur ambition d’acquérir un corps de ferme en partie désaffecté à Tréméou.

Rendez-vous fut pris sur place afin d’évaluer l’état existant et proposer une hypothèse de projet.

Au vu de la disposition des bâtiments, de leurs volumes, de leur composition, de leurs orientations, de l’organigramme prévisionnel, il est apparu comme une évidence que cet ensemble devait s’articuler autour d’un lieu d’accueil, une centralité qui serait positionnée dans la dépendance, seul bâtiment connexe à tous les autres.

Ce premier principe validé, les implantations des fonctions et usages attendus dans les autres édifices ont confirmé ce parti pris.

De fait, la partie actuellement dévouée à l’habitation conserverait son rôle d’espace intime, chambres et bains avec une option sur les combles ; la dépendance serait le lieu de l’accueil, des locaux techniques et buanderie ; la cidrerie se transformerait en futur bureau ; la laiterie et l’étable recevrait les locaux conviviaux, cuisine et séjour.

Dans la même logique, l’amélioration thermique des bâtiments découlerait des points précédents avec en plus l’aspect esthétique et économique. Un bloc serait isolé par l’intérieur, par la constitution d’un doublage de haute performance incluant les toits existants et ceux à reposer, un autre bloc recevrait un complexe extérieur, ITE, offrant du même coup un meilleur déphasage thermique correspondant à l’usage attendu. Par les surfaces disponibles, ces complexes thermiques pourraient être épais, donc très efficaces sans nuire aux futures pièces. On pourrait donc aborder cet ensemble au plus proche d’une rénovation passive. Dont acte.

Comme cela arrive parfois dans un projet, l’enchainement des partis pris a pris corps lors de la visite, le projet était né, reste à le réaliser.

Une première estimation des travaux à clairement démontré que la réalisation ne pourrait se faire en une fois, un phasage est instauré.

In fine, ce projet est un pari osé de transformer 450 m2 de plancher en une habitation moderne et respectueuse des règles énergétiques, le plaisir d’écrire une nouvelle partition sur une trame existante, dans le respect du patrimoine par la recherche d’une simplicité dans les formes, l’usage, les matières.

Le Projet | | No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

»